GCAA small (Format Officiel)
crédit : Guillaume Boucher

crédit : Guillaume Boucher

Samuel Brassard

Comédien

Diplômé de l’option-théâtre du Collège Lionel-Groulx (2012)

HABILETÉS PARTICULIÈRES:

Natattion, Tuba (débutant) Guitare (Débutant) Thérémine (Débutant), Chant, Alexandrin classique.


No UDA : 140 022
Grandeur : 5’8’’
Couleur de cheveux : Châtains (reflets roux)
Couleur de yeux : Bruns
Langues maîtrisées : Français (international, québécois)
                                     Anglais (accent francophone), Allemand (base)
Permis : Classe 5 (automatique)


Depuis sa sortie de l’Option-Théâtre Lionel-Groulx en Interprétation (2012), Samuel enchaine jeu, écriture, mise en scène et production. C’est un comédien qui n’hésite pas à mettre son intimité de l’avant, ce qui lui confère un jeu attachant, fragile, mais vif, doté d’un excellent sens comique. Déterminé à parfaire continuellement ses acquis, il enchaine les formations en jeu théâtral (Frédéric Blanchette), en jeu caméra (Ann Arson), en diction (Marie-Ève Pelletier) et en voix (René Gagnon).

Investi au cœur des projets dans lesquels il participe, son parcours le mène à collaborer avec de jeunes réalisateurs dont Marc-Antoine Lemire (Les Méduses, *Vanguard Award SF Shorts 2015) et Sophie Bédard-Marcotte (Claire l’hiver, son premier long-métrage). Sur le web, on le verra prochainement dans Aujourd’hui le chaos (Marc-Antoine Doyon) et sur Tou.tv dans Les enfants nomades (Alexa-Jeanne Dubé et Luce Gaudette-Tremblay). Dans le secteur jeunesse, on a pu le voir à la télévision dans Fée Éric (VrakTV) ainsi qu’en tournée dans différentes écoles secondaires. (Piperni spectacles)

Samuel est également cofondateur et codirecteur artistique de La Bouilloire, une compagnie de théâtre de création dont la recherche est liée au langage et à l’expression franche, avec laquelle il a mené cinq créations originales. La pièce Crustacés s’est d’ailleurs méritée une bourse suite au concours Mon accès à la scène en 2014. La toute dernière création, Akita, constitue sa première pièce en tant qu’auteur dramatique dans laquelle il nous dévoile sa grande affection pour les chiens et sa fascination pour l’art théâtral japonais.